Nous savons qu’il existe une maison du dictionnaire et un dictionnaire de la maison. La maison nato a donc eu envie de rassembler ses mots : autant de codes, de clés, de signes et d'intentions qui relient et rallient. Réverbères du chemin des écoliers, ceux du diconato éclairent un peu davantage la syntaxe fantaisie de ce langage incontrôlé.


Choisissez un mot ci-dessous :



Sable : n. m.

Le sable est un ensemble de granules résultant de la désagrégation de roches. Le grain de sable bien que minuscule peut suffire à enrayer toute une mécanique et devient alors le héros de l’histoire. En quantité suffisante, le sable constitue un tas qui sera facilement un point de rendez-vous. En vaste périmètre, il formera les fameuses plages qui bordent les mers et là sera loué pour sa finesse permettant aussi de passer le temps. Enfin, en gigantesques étendues, il constituera les déserts dans lesquels on peut se perdre sans aller nulle part et mourir de soif. Son aspect tranquille peut se transformer mortellement lorsqu’il devient mouvant ; il est fortement déconseillé de s’asseoir sur un banc de sable. On peut sabler le champagne après l’avoir sabré. Il est plus digeste, même si plus complexe, pour le connaisseur pris dans la tempête, d’avaler des sabres que d’avaler du sable (ne pas obéir aux annonces trop fast food qui suggèrent de consommer « the sand which is here ! »). Perpétuelle source d’inspiration, le sable a généré quelques pièces maîtresses comme Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry ou La Femme des Sables de Hiroshi Teshigahara. Il est une des composantes du ciment qui n’a pas été inventé par les Romains (décidément), mais pas les Egyptiens. Pendant que les adultes, comme les autruches moins rationnelles que les dromadaires, enfouissent leurs têtes dans le sable oubliant que le reste de leur corps reste exposé au temps qui passe avec violence, les enfants, plus libres vont en paix au sable, font escale avec des pâtés et bâtissent des châteaux éphémères en attendant d’aller dormir après le passage du marchand de sable.





Steve Beresford - Dancing the line Anne Marie Beretta
Jac Berrocal - Hotel Hotel
Coe - Hymas - Laurence - Les sources bleues
Lol Coxhill - Barre Phillips - JT Bates - The rock on the hill