Nous savons qu’il existe une maison du dictionnaire et un dictionnaire de la maison. La maison nato a donc eu envie de rassembler ses mots : autant de codes, de clés, de signes et d'intentions qui relient et rallient. Réverbères du chemin des écoliers, ceux du diconato éclairent un peu davantage la syntaxe fantaisie de ce langage incontrôlé.


Choisissez un mot ci-dessous :



Ciré : n. m.

La pluie étant l’une des composantes indispensables de la vie sur terre, l’homme a cherché à s’en accommoder au mieux en inventant des vêtements lui permettant de la tutoyer, vivant ainsi avec elle sans trop se mouiller. Pour cela, il a créé l’imperméable, habit retenant les gouttes. Comme souvent, l’invention humaine se ramifie autorisant divers choix. Pour les imperméables, ce sera question de matière. Le plus remarquable d’entre eux sera le ciré, vêtement à l’origine enduit de caoutchouc ou en tissu huilé. Ce sont les Indiens d’Amazonie qui, les premiers, imperméabilisèrent leurs habits de pluie avec la sève de l’hévéa (ou caoutchouc) créant ainsi un manteau prolongeant directement les reflets de la pluie. Au XXe siècle, le ciré utilisera les nouvelles matières plastiques. À la fois par son aspect pratique et protecteur (les gouttes glissent sur son vinyle) et pour celui seyant offrant la brillance d’une légèreté toute aquatique, il se répandra dans la culture populaire (de Marlene Dietrich à Francis Bacon en passant par Picasso, Romy Schneider, Danièle Darrieux, Brigitte Bardot, Catherine-Isabelle Duport, Jane Asher, Simone Simon, Jean Gabin, Sophia Loren, Françoise Fabian, Mary Quant) jusqu’à devenir dans les années 60 un des vêtements symboliques d’une certaine libération. Mais on oublie trop le côté résolument musical de cette tenue de lumière. En effet, pour répondre à la pluie chantante, ce costume s’est naturellement choisi deux notes : le si bien au milieu de la portée et le ré juste au-dessous, garantissant un ensemble équilibré, vaillant et protecteur. Debbie Reynolds, Donald O’Connor et Gene Kelly, par exemple, sauront, avec les cirés, chanter sous la pluie. L’atour a ses mystères jeunes et pluvieux, comme celui de Madame Hu, chaque mélomane sachant d’ailleurs que pour faire 33 tours, rien ne vaut le vinyle.





Kazuko Hohki - Love in rainy days
Kazuko Hohki - Kazuko Hohki chante Brigitte Bardot
Violeta Ferrer - Poemas de Federico Garcia Lorca
Tony Hymas - De l’origine du monde
Collectif - Le Chronatoscaphe
Collectif - Les films de ma ville
Collectif - Godard ça vous chante ?
The Melody Four - Shopping for Melodies
Steve Beresford - Dancing the line Anne Marie Beretta