Nous savons qu’il existe une maison du dictionnaire et un dictionnaire de la maison. La maison nato a donc eu envie de rassembler ses mots : autant de codes, de clés, de signes et d'intentions qui relient et rallient. Réverbères du chemin des écoliers, ceux du diconato éclairent un peu davantage la syntaxe fantaisie de ce langage incontrôlé.


Choisissez un mot ci-dessous :



Neige : n. m.

Cousine refroidie de la pluie, la neige résulte d'une précipitation atmosphérique composée de particules d'eau glacée lorsque la température atteint 0° Celcius. Elle se forme en flocons de couleur blanche qui peuvent recouvrir des formes assez diverses, billes fragiles, hexagones ou cristaux. Le phénomène est associé à l'hiver mais comme le dit un Prince vaguement météorologue "Sometimes It Snows In April". Lorsqu'elle tombe, la neige invite au silence et à la rêverie. Inaltérable source d'inspiration, elle est le décor ou le sujet de chansons, nouvelles et romans de toutes sortes ("Tombe la neige" d'Adamo, Tintin au Tibet d'Hergé, "Les Neiges de Finlande" par Édith Piaf, "Fifteen feet of pure white snow" de Nick Cave, "The snow is dancing" de Claude Debussy, "Sinfonia Antarctica" de Ralph Vaughan Williams, "Pays de neige" de Yasunari Kawabata, La tempête de neige de Léon Tolstoï, La Chevauchée des bannis d'André De Toth, Les Dalton dans le blizzard de Morris et Goscinny et un bon quart des "Quatre Saisons" d'Antonio Vivaldi). Elle aime les cimes et procure un vaste manteau aux montagnes où subsistent encore quelques neiges éternelles. Les autres sont éphémères et lorsqu'elles fondent, elles irriguent nutritivement le sol pour peu que celui-ci ne soit pas bétonné. Les traces y sont belles. Il est pratique de lui conférer un symbole de pureté muséale lorsqu'elle est souillée à outrance par les déprédateurs qui ne vivent qu'une saison plus marquée par les cours de la bourse que les cours d'eau. Rien ne les arrêtent (à moins qu'on se décide) et les voilà qui remplacent la neige par un ersatz lancé par des canons. Illusion de possédant : là comme ailleurs les boulets ne seront jamais des flocons.





Collectif - Joyeux Noël
Tony Hymas - Jean-François Jenny-Clark - Jacques Thollot - A Winter's Tale
Collectif - Le Chronatoscaphe
Steve Beresford - Dancing the line Anne Marie Beretta
Tony Hymas - Chroniques de résistance
Steve Beresford - David Toop - John Zorn - Tonie Marshall - Deadly Weapons