Nous savons qu’il existe une maison du dictionnaire et un dictionnaire de la maison. La maison nato a donc eu envie de rassembler ses mots : autant de codes, de clés, de signes et d'intentions qui relient et rallient. Réverbères du chemin des écoliers, ceux du diconato éclairent un peu davantage la syntaxe fantaisie de ce langage incontrôlé.


Choisissez un mot ci-dessous :



Luz : localité

Dérivés du basque lohizun, reprise de l'espagnol Luz et cousin du latin lux (lumière jusqu'à ce qu'un animateur de télévision ne transforme le terme en extinction des feux), fréquents sont les luz d'un sud ouest de la France particulièrement bien éclairé, ruisseaux, rivières ou localités. Victor Hugo, voyageur méticuleux et révélateur rapporte : "Quand les miquelets et les contrebandiers espagnols arrivaient d'Aragon par la Brèche de Roland, ils apercevaient tout à coup à l'extrémité de la gorge obscure une grande clarté, comme est la porte d'une cave à ceux qui sont dedans. Ils se hâtaient et trouvaient un gros bourg éclairé de soleil et vivant. Ce bourg, ils l'ont nommé Lumière, Luz". Relié par un pont à la station thermale de St Sauveur à l'occasion d'un séjour de Napoléon III et son épouse Eugénie qui avaient pris les Pyrénées pour leur lanterne, la ville, située dans le département des Hautes Pyrénées et voisine des célèbres Cirque de Gavarnie et Col du Tourmalet, est un endroit prisé des curistes, exploité en tant que tel depuis le XVI siècle. C'est en 1962 que la riche en eaux cité du pays Toy devint Luz St Sauveur. Mais ici le Saint n'empêche pas l'éclairage. Cette tâche de lumière à l'humidité sûre et à la vie permanente est naturellement devenue par la grâce de l'association Jazz à Luz, au rayonnement plus rassurant que celui d'un Empereur, un des endroits les plus précieux pour les musiques d'aujourd'hui.





Ursus Minor - Nucular
François Corneloup Next - Next